Financer l’installation d’un nouveau système de chauffage

Des travaux coûteux

entretien avec conseiller crédit

Vous avez décidé de remplacer vos installations de chauffage, car celles-ci sont trop vétustes ou trop énergivores ? Vous souhaitez passer au stade supérieur avec des technologies plus performantes ? Seulement, certaines d’entre elles peuvent s’avérer assez onéreuses.

En effet, parmi les systèmes plus performants vous retrouvez les chaudières à condensation, à haut rendement ou les pompes à chaleur. Elles offrent toutes un rendement supérieur aux appareils classiques, mais le prix de départ peut en dissuader plus d’un.


Un investissement qui en vaut la chandelle

Un budget trop serré ne doit jamais être un frein à vos travaux. Il existe en effet toute une série de solutions financières pour vous aider dans vos projets, à commencer par les primes Énergie accordées par les régions ou les prêts verts. En effet, à Bruxelles, les primes C1 à C8 sont données aux foyers qui optent pour des solutions plus écologiques tels un générateur à air chaud, un chauffe-eau solaire ou un convecteur au gaz. L’installation et les tubages sont alors vérifiés par un technicien. La Région wallonne prend des dispositions similaires, mais le montant des aides peut varier.

Les primes sont tout à fait compatibles avec un emprunt traditionnel, le prêt vert, lui est pratiqué par certains organismes de crédit et propose des taux d’intérêt particulièrement bas. Si cette solution peut se révéler très intéressante, elle est toutefois soumise à certaines conditions très précises que tous les ménages ne remplissent pas forcément. Dans ce cas, vous pourrez vous tourner vers les crédits traditionnels.


Le crédit hypothécaire

Lorsque vous avez acheté votre maison, vous avez déjà souscrit un premier emprunt ? Vous en avez même déjà remboursé une partie ? Il vous est alors possible d’emprunter à nouveau cette somme. Adressez-vous à votre courtier pour opérer une restructuration de votre crédit hypothécaire. Vous éviterez alors de nouveaux frais de dossier. Ce type d’emprunt vous permet d’obtenir une plus grande somme grâce à un étalement plus important. De plus, les taux d’intérêt sont habituellement plus bas.

Si vous arrivez à la fin de vos mensualités, le solde restant peut ne pas suffire auquel cas vous pourriez contracter un nouveau prêt hypothécaire. Vous pourrez alors emprunter plus et étaler les remboursements plus longuement dans le temps, mais cela implique de nouveaux frais de dossier et une nouvelle hypothèque sur votre maison.


Le prêt rénovation ou « travaux »

Celui-ci fait partie de la catégorie des prêts à tempérament aussi dits « affectés ». Les sommes empruntées sont moins importantes que celle de l’emprunt hypothécaire et sont donc plus adaptées au simple remplacement d’une chaudière ou d’un chauffe-eau. Cela implique que vous présentiez à votre agent une facture des produits tels que votre nouvelle chaudière, les tuyaux nécessaires au raccordement ainsi que les joints, etc. Si vous faites appel à un entrepreneur pour l’installation, ce qui est grandement conseillé pour l’obtention de primes, il vous faudra également fournir un devis précis de ses prestations.

Au niveau des avantages, il est intéressant de noter que ce crédit peut faire l’objet d’une réduction fiscale, notamment si vous procédez au remplacement de systèmes polluants ou très énergivores. Les taux restant fixes, vous connaissez précisément le coût de votre emprunt dès le moment où vous le contractez. Les modalités sont en outre assez simples à remplir, ce qui vous laisse espérer une réponse favorable rapide de la part de votre banque ou agence. Rappelez-vous toutefois que les taux d'intérêt sont plus élevés que la formule précédente.

 

Le prêt personnel

Il s’agit de la dernière formule qui s’offre à vous. Son principal intérêt est l’absence totale de justificatif à donner à votre courtier. En effet, cette catégorie de prêts s’adresse à tous les projets qui ne rentrent pas dans les autres catégories. Vous n’aurez alors ni facture ni devis à fournir et la somme de base empruntée peut être beaucoup moins élevée, ce qui diminue le nombre de mensualités à rembourser et la durée du prêt et, par conséquent, le coût du crédit. Enfin, à l’instar de la solution précédente, le taux d’intérêt s’avère un peu plus élevé.
 

Des organismes de crédit sont à même de vous présenter toutes ces solutions et effectuer une estimation précise pour savoir quelle est la formule la plus adaptée à votre situation. Comme vous le constatez, les conditions d’octroi varient quelque peu, mais dans l’ensemble vous devez surtout garantir que vous êtes bien le propriétaire du bien dans lequel vous effectuez les travaux.