Chauffage : primes Énergie 2022 en Région wallonne

Demandez vos primes Énergie

économies d'énergie

Vous désirez remplacer votre chaudière vétuste ? Profitez-en pour lui préférer une installation à haut rendement ou plus écologique. Si elle représentera sans aucun doute un certain coût à l’achat, de belles économies d’énergie sont à prévoir sur le long terme, ce qui est un atout indéniable pour votre budget autant que pour l’environnement.

Pour aider les foyers à réaliser cet investissement en ces temps d'inflation, la Région wallonne octroie des Primes Énergie, notamment pour le remplacement d'un système de chauffage. Le but principal étant bien entendu d'encourager les rénovations énergétiques parfois trop onéreuses pour les citoyens, et ce, malgré la flambée des prix. Il s'agit aussi d'atteindre les objectifs fixés par les directives européennes en matière de pollution, en réduisant la consommation par exemple.

 

Les démarches

Afin de rendre plus facile l'accès aux investissements dans un système de chauffage écologique et durable, la mesure selon laquelle tout citoyen voulant lancer une telle transformation doit impérativement prévenir l'aministration communale et accueillir un auditeur logement pour obtenir son accord sera suspendue de juin 2022 jusqu'au 30 juin 2023. Durant cette même période, l'audit préalable restera obligatoire pour les travaux de rénovation énergétiques plus importants, en revanche, l'intervention régionale sera majorée, pouvant aller jusqu'à 900€ maximum selon les revenus (le maximum actuel étant de 660€).

Dès que vous avez en main la facture finale, vous bénéficiez d’un délai de 4 mois pour envoyer votre demande de prime dûment complétée et signée au département de l’Énergie et du Bâtiment durable de votre région. Ce formulaire est différent selon les travaux entrepris (isolation du toit ou du sol, installation d’un nouveau système de chauffage…) et peut être aisément téléchargé sur le site du SPW.

Soyez vigilant si vous effectuez plusieurs travaux Énergie ; vos multiples demandes devront être introduites simultanément et dans un pli commun. Vous devrez renvoyer ces formulaires dans le délai imparti, la date de l’ultime facture des derniers travaux accomplis faisant foi. Il faudra envoyer un rapport de suivi des travaux à la fin du chantier.

 

Les conditions d'octroi

Pourtant, tout le monde n’a pas la possibilité d’obtenir cette aide financière. En effet, la Région wallonne a établi des critères stricts qui en régissent l’accès. Aussi, ne peut-elle être accordée qu’aux personnes physiques majeures (ou mineures émancipées) :

  • disposant d’un droit réel sur le logement qu’elles souhaitent améliorer.
  • ledit logement doit avoir été occupé en tant que résidence pour la première fois il y a au moins 20 ans.
  • acceptant les visites de contrôle réalisées par l’administration.

Vous devrez, en outre, faire obligatoirement appel à un entrepreneur professionnel inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises. Cela empêche les travaux réalisés par un amateur. Une seule exception à cette règle : l’isolation de toit. Depuis plusieurs années, l'accès à cette aide est aussi possible pour les ménages au revenu supérieur 97 000 €. Il s'agira toutefois de la prime de base.

Des montants alléchants

À chaque installation, son montant

En 2022, les montants des primes de chauffage accordées aux foyers wallons restent, eux, inchangés. Ainsi, l’installation d’une pompe à chaleur ou d'une chaudière biomasse donne droit à une prime allant de 1000 à 6000 € selon le modèle choisi et les revenus du ménage.

Viennent s’ajouter les chauffe-eau solaires, qui sont l’ultime installation considérée comme suffisamment performante pour bénéficier d’une aide financière de minimum 750 € et de maximum 4500 € accordée par la Région wallonne. La réalisation d’un audit énergétique est également récompensée, par sa volonté d’optimiser le rendement des installations de chauffage ; 110 € seront accordés à quiconque fait appel à un auditeur agréé pour le réaliser.

Différentes variables à prendre en compte

Notez que ces montants ne sont pas fixes : ils varient selon les revenus de votre ménage et votre situation familiale. En effet, il existe 5 catégories classées par paliers, R1 étant les foyers aux revenus inférieurs à 23 000 € et les R5 ceux supérieurs à 97 700 €. Ces derniers reçoivent la prime de base ; la catégorie R4 reçoit ce montant multiplié par 2 et ainsi de suite jusqu'au R5 pour qui la prime de base est multipliée par 6. Ce bonus peut également être majoré si vous effectuez plusieurs chantiers de travaux, toujours en fonction de votre catégorie de revenus. Une dernière chose qu'il est important de préciser est que les remboursements n'excéderont jamais 70 % du montant total qui a été facturé au client final.

Autres informations

Vous souhaitez rénover votre système de chauffage, non seulement pour augmenter votre confort mais aussi pour réaliser des économies sur votre facture d'énergie ? Lisez notre article pour trouver le type de boiler qui vous conviendra le mieux. Il s'agit généralement d'un projet onéreux qu'il n'est pas toujours facile de financer. Outre les primes octroyées par les régions, d'autres moyens de financement existent pour vous aider. N'hésitez pas à suivre notre lien pour en savoir plus.

Votre chaudière est en panne ? Avant de penser à la remplacer, veillez d'abord à vous assurer qu'elle n'est pas réparable. Pour ce faire, contactez un spécialiste du secteur. Mais comment le choisir et à qui faire appel ? Découvrez-le dans notre article. N'oubliez pas non plus qu'une chaudière bien entretenue est un gage de durabilité. Afin de n'omettre aucune vérification, souscrire un contrat d'entretien constitue une solution avantageuse.