Économies et écologie : profitez de l’énergie du soleil

Un avantage double

panneaux solaires sur toiture

Depuis une dizaine d’année, les ménages belges sont encouragés à faire appel aux énergies vertes que ce soit via l’obtention de primes ou d’aides. Ainsi, un panneau solaire pourra vous faire bénéficier d’une énergie illimitée et naturelle, réduisant ainsi considérablement l’impact environnemental causé par le chauffage. De plus, cette chaleur vous est apportée gratuitement, ce qui vous permet aussi de réduire vos factures de combustibles à l’avenir.

Que faut-il savoir avant d’investir ? Que coûte une telle installation ? Quelles sont les aides existantes ? Découvrez les réponses à ces questions.
 

Fonctionnement des capteurs

Tout d’abord, il faut savoir que le terme panneau solaire regroupe deux technologies bien distinctes. Le photovoltaïque est utilisé pour produire de l’électricité grâce à un capteur composé de cellules conductrices qui s’agitent et créent du courant continu. Il est ensuite transformé en courant alternatif par un onduleur et redistribué dans votre réseau domestique. À moins d’utiliser le chauffage électrique, c’est le solaire thermique qui est intéressant pour faire grimper la température de sa maison.

Les capteurs thermiques, comme leur nom l’indique, récupèrent la chaleur fournie par le soleil. Un panneau absorbeur se charge de concentrer cette chaleur et de la transmettre à des tubes remplis de fluide caloporteur situés directement sous le panneau. Ce liquide est ensuite transporté dans vos installations sanitaires ou votre chauffage central voire dans un ballon de stockage pour servir plus tard. Les installations et les tubes doivent évidemment être entourées de matières isolantes pour limiter les déperditions lors du transport vers les postes concernés.

De plus, il existe diverses technologies qui diffèrent quelque peu les unes des autres, principalement au niveau du rendement et du prix. Une version simple comportant uniquement un absorbeur et les tubes est la moins onéreuse, mais également la moins efficace et sert donc principalement en appoint. Plus courant, un capteur vitré permet de créer un effet de serre pour générer plus de chaleur. Le système à concentration est le plus efficace grâce à la présence de réflecteurs qui dirigent tous les rayons solaires vers l’absorbeur pour un maximum de rendement.
 

Pourquoi investir ?

S’il est vrai que l’investissement peut faire peur en raison du prix assez élevé des installations, il faut penser qu’un tel dispositif est rentable sur la durée. En effet, votre facture de combustible pour faire fonctionner votre chauffage (et chauffer votre eau sanitaire dans le cas d’un système combiné) s’en verra très nettement allégée. Vos panneaux de 4 m² seulement peuvent vous faire économiser environ 200 € en gaz ou en mazout chaque année, en sachant que leur durée de vie est d’environ 25 ans. Ils peuvent également générer à peu près 60 % de votre eau chaude sanitaire.

Évidemment, il n’est plus réellement nécessaire de le citer, mais son côté non polluant joue également en sa faveur. Les matériaux utilisés pour concevoir les capteurs sont ensuite recyclés pour être réutilisés. La production de déchets est donc minime. Ce critère peut d’ailleurs rendre votre maison plus attrayante pour d’éventuels acheteurs, car vous êtes susceptibles de recevoir un label PEB A qui indique que votre domicile consomme très peu. De même, si votre habitation a plus de 10 ans, ce type de travaux bénéficie d’une TVA réduite à 6 % au lieu de 21.

Au niveau des freins, il est vrai que les panneaux solaires restent onéreux malgré les aides et les primes vertes. Il y a aussi fort à parier que vous ayez tout de même besoin d’une source d’appoint pour les jours où la luminosité et la chaleur ne sont pas suffisants pour subvenir à vos besoins en chaleur. De plus, il faut aussi disposer de la place nécessaire pour stocker le ballon d’eau chaude.