Chauffage électrique : avantages, appareils et entretien

Les atouts de l’électricité

chauffage sol électrique


Contrairement aux idées reçues, le chauffage électrique est le plus écologique car c’est celui qui rejette le moins de gaz à effet de serre à l’usage. Solution très pratique, tant du point de vue de l’installation que du point de vue de l’entretien, cette option propre offre un plus grand confort au quotidien grâce à une technologie de plus en plus performante, tout en permettant de belles économies. Sans oublier que ce système propose un grand nombre d’appareils possibles pour correspondre à vos besoins et à votre budget.

 

Les types de chauffage électrique


Les chauffages électriques fonctionnent soit par rayonnement, soit par convection. Le premier principe consiste en des radiations sans déplacement d’air. Quant au second, il s’agit de chauffer par déplacement d’air au moyen d’une résistance électrique. Dans ce cas, le système peut être naturel et reposer sur un convecteur dit standard, ou être forcé à l’aide d’une ventilation (il repose alors sur un convecteur soufflant). Découvrez ci-dessous les divers équipements ainsi que leurs caractéristiques principales.
 

Les accumulateurs

Un accumulateur contient des pierres chauffées la nuit pour en diffuser la chaleur ensuite, en journée. Ce système permet d’économiser jusqu’à 35% sur l’ensemble des frais énergétiques, grâce au tarif de nuit, inférieur au tarif de jour. En l’associant à des panneaux solaires, votre habitation pourrait bénéficier d’un chauffage quasiment gratuit.

Le prix d’achat est plus élevé mais peut être largement compensé par une telle installation, à condition que la consommation de l’appareil soit calculée par un chauffagiste professionnel. Par ailleurs, s’il permet un grand confort thermique au quotidien, il est aussi très lourd et imposant, sans compter que la température peut être difficile à contrôler lorsqu’il fait très froid, ce qui peut entraîner une forte consommation énergétique.
 

Les radiateurs

Utilisable comme chauffage central, un radiateur électrique peut également être envisagé comme chauffage d’appoint.

Dans le premier cas, le radiateur électrique est commandé par un thermostat. Plus compact qu’un accumulateur, son fonctionnement est plus efficace tout en étant également assez économique. Par ailleurs, pour plus de facilité, il est aussi possible de le commander à distance, via un smartphone ou une tablette.

En tant que chauffage d’appoint, le radiateur est connecté directement au circuit électrique. Doté d’un interrupteur, il est installé généralement dans la salle de bain, sur roulettes ou accroché au mur. En fonction de vos besoins et de votre budget, il en existe de nombreux modèles, depuis le classique jusqu’au tubulaire, en passant par celui à panneaux électriques.

Au-delà du coût peu élevé, il en existe une très grande variété de modèles se distinguant par la puissance, le design ou encore le temps de chauffe. Ce système à l’impact carbone minime offre également une grande adaptabilité à l’habitation et à la configuration des pièces. En revanche, fonctionnant à l’aide du courant électrique, la facture énergétique peut être élevée. De plus, la qualité de la chaleur n’est pas optimale puisqu’il s’agit d’une chaleur sèche et non homogène.
 

Le chauffage au sol

Associé à une bonne isolation, ce système est l’un des plus économiques, en plus d’être indéniablement le plus confortable au quotidien en permettant la diffusion douce d’une chaleur uniforme. Il s’agit d’un réseau de câbles chauffants posés sous le plancher et reliés au système électrique, à l’instar des radiateurs.

Difficile à installer, mieux vaut opter pour ce chauffage dès la construction de votre habitation ou profiter d’importants travaux de rénovation, afin d’éviter un coût particulièrement élevé. Enfin, étant donné l’ampleur des travaux nécessaires, cette installation, ainsi que son entretien, ne peuvent se faire que par l’intervention d’un chauffagiste qualifié.
 

Le chauffage par infrarouge

Disponible sous plusieurs aspects (panneaux encastrés dans le plafond ou les murs, chauffage au sol ou poêle), le chauffage par infrarouge permet une chauffe rapide et est le plus souvent installé dans une salle de bain. Doté d’une esthétique très moderne, loin des accumulateurs et autres radiateurs, ce système gagne chaque année en popularité. En revanche, il consomme beaucoup d’énergie, un inconvénient qui peut toutefois être contourné par l’installation de panneaux solaires.
 

Les convecteurs électriques

Cet appareil réchauffe à l’aide d’une résistance l’air froid entré précédemment, avant de le diffuser dans la pièce.

Son prix très démocratique peut être très intéressant et l’installation est également très simple. En revanche, au-delà des performances réduites qu’il propose, un convecteur ne permet pas une maîtrise de la consommation énergétique, ni de la température ambiante, sans compter qu’il assèche l’air ambiant.
 

Le poêle électronique

À l’instar d’un chauffage d’appoint, le poêle électronique est utile pour chauffer rapidement une petite pièce. La chaleur est diffusée par convection, à l’aide d’un système de ventilation. À brancher sur secteur, il est réglable et programmable, pour une grande facilité d’utilisation. En outre, il peut également être équipé d’un contrôleur de CO2.

Attention toutefois, bien que pratique et économique, il consomme une grande quantité d’énergie, il convient donc d’en limiter l’usage. De plus, s’agissant d’un poêle à combustible liquide, il peut comporter un certain risque d’émanations toxiques et de brûlures, notamment pour les enfants et les animaux.

 

L’entretien des modèles électriques


Comme n’importe quel type de chauffage, les modèles électriques nécessitent un entretien plus ou moins régulier pour rester en bon état de fonctionnement. Si certains équipements doivent obligatoirement bénéficier d’une maintenance professionnelle chaque année, d’autres ont beaucoup moins de contraintes de fréquence ou ne requièrent pas un entretien spécifique.
 

Entretien annuel

Contrairement à la chaudière au gaz qui nécessite un entretien par an, la chaudière électrique à accumulation ne l’impose pas, même si cela reste conseillé. Néanmoins, même si vous préférez la sécurité d’un entretien, sachez que celui-ci est également bien moins contraignant que celui d’un modèle au gaz. Il consiste en un simple nettoyage (après avoir débranché le câble d’alimentation) de l’ensemble des pièces de l’appareil, intérieures et extérieures. L’intervention d’un professionnel reste évidemment recommandée pour cette étape.
 

Entretien régulier

Si les radiateurs électriques sont à nettoyer fréquemment, leur entretien est bien plus simple que pour les autres systèmes de chauffage puisqu’un dépoussiérage suffit amplement. Après avoir mis l’appareil hors tension, ses façades peuvent être nettoyées à l’aide d’un chiffon humide, puis la grille et les différentes pièces peuvent être enlevées et dépoussiérées.

De même, si vous possédez un convecteur électrique, il est essentiel de le nettoyer régulièrement afin de le conserver en bon état le plus longtemps possible. En effet, une accumulation de poussières peut limiter son rendement et parfois même être cause d’incendie. Son entretien est simple : comme pour un radiateur, il suffit, après avoir coupé le courant du disjoncteur, d’aspirer un maximum de saletés tombées dans l’appareil, puis de nettoyer la grille.

Le poêle électronique nécessite la même attention en termes d’entretien, non seulement pour garantir son bon fonctionnement, mais aussi pour éviter les accidents. Commencez par dépoussiérer les grilles d’aération à l’aide d’un chiffon ou d’une éponge. Ensuite, aspirez le filtre à air afin de juger son niveau d’usure. Enfin, nettoyez soigneusement le brûleur à injection, pièce maîtresse de l’appareil qui diffuse le combustible dans la chambre de combustion.
 

Entretien rare

Le chauffage électrique par le sol, quant à lui, ne demande pratiquement aucun entretien, car ce système est particulièrement sûr et ne présente que très peu de risques de détérioration. Notez par ailleurs que, si une intervention est nécessaire sur les branchements, ceux-ci sont parfaitement accessibles dans une boîte de connexion prévue à cet effet, ce qui évite de devoir démonter l’installation.