Chauffage par le sol : comment ça marche ?

Un système prometteur

chauffage par le sol


La chaleur peut se diffuser de plusieurs façons au sein d’une habitation, la plus commune étant les radiateurs muraux. Or, depuis plusieurs années et après des débuts parfois difficiles, c’est le système de chauffage par le sol qui prend de l’ampleur chez les particuliers par le confort qu’il offre.

Découvrez cette innovation encore inégalée en termes d’esthétique et de bien-être, ainsi que les défis qu’il lui reste à relever.


 

Les différents chauffages par le sol


Le plancher chauffant est un système qui remonte aux années 1930, même s’il ne s’est pas développé avant les années 60. Malheureusement, ses débuts ont été marqués par un manque de contrôle et une chauffe souvent excessive, responsable de sensations désagréables chez ses acheteurs (jambes lourdes, douleurs…). Il faut attendre une vingtaine d’années pour que soit élaboré le modèle que nous connaissons aujourd’hui et qui se décline en trois types distincts.

Le chauffage électrique se compose d’un circuit de résistances électriques recouvert de plaques isolantes afin d’éviter que la chaleur ne parte vers le bas, puis d’un revêtement. Raccordé à l’installation électrique comme le seraient les radiateurs, il est rapide à poser mais l’aménagement intérieur doit être réfléchi en fonction de lui. Idéal dans le cadre d’une rénovation, il est vendu en kit complet et parfaitement modulable selon la taille de la pièce.

Le chauffage hydraulique est bien plus onéreux mais s’avère aussi plus rentable à long terme. Il est constitué d’un collecteur d’eau et d’un circuit d’eau chauffée de façon électrique depuis la chaudière ou la pompe à chaleur. Le nombre de circuits dépend de la surface du sol. Dès que le système est raccordé à l’eau, il existe deux possibilités : soit une chape est coulée par-dessus l’installation, soit on recouvre cette dernière de dalles préformées. Étant donné l’ampleur des travaux nécessaires, ce chauffage est plus adapté à la construction de logements neufs ou à des rénovations de grande envergure.

Le plancher à détente directe est relié à une pompe à chaleur géothermique. Il s’agit de puiser la chaleur du sol pour la redistribuer par le sol. Sous ce dernier est installé un circuit dans lequel passe un liquide frigorigène. Celui-ci ne doit sous aucun prétexte être utilisé avec de l’eau car les tuyaux nécessaires ne correspondent pas. Pour un bon fonctionnement, ce modèle demande une grande quantité de fluide, étant donné que c’est le même liquide qui circulera dans l’ensemble du système, depuis la source d’énergie jusqu’aux capteurs, en passant par les émetteurs (plancher ou radiateurs). Notez que plusieurs sources d’énergie peuvent être utilisées selon vos préférences : chaudière à mazout, à condensation ou à cogénération, pompe à chaleur ou encore panneaux solaires.

Ces trois modèles peuvent être recouverts de n’importe quel revêtement (carrelage, lino, parquet…), mais attention : certains matériaux réduisent ou bloquent la diffusion de la chaleur. La moquette est un bon exemple de revêtement inadapté car elle est très isolante et présente par ailleurs des risques d’émission de composés organiques rendus volatils par la chauffe. Il est toujours possible de faire ce choix, mais à condition de respecter certaines précautions, notamment la conductivité de ladite moquette, qui doit être de moins de 0,15 W/mK.

 

Le système de chauffage relié au plancher


Plusieurs options sont possibles, comme la chaudière à granulés ou à bûches qui est par ailleurs la moins chère étant donné sa matière première, écologique et renouvelable. Autrefois, la chaudière au gaz ou au mazout pouvait également être utilisée, mais son installation dans un logement est interdite depuis le premier janvier 2022.

Quel que soit le système choisi, il est recommandé de faire appel à un chauffagiste professionnel pour la mise en service (raccordement au collecteur notamment). Si vous souhaitez bénéficier d’aides diverses ou de crédit d’impôt, vous devrez également signer un contrat d’entretien et recevoir une facture détaillée.

 

Avantages et inconvénients selon les chauffagistes


Le choix du système de chauffage est essentiel et peut avoir une grande incidence sur vos factures d’énergie à long terme. Pourquoi opter pour le chauffage par le sol ? Découvrez les avantages et les inconvénients de cette solution écologique mais pas toujours facile à mettre en place.
 

Les plus :

Ce type de chauffage permet un confort de vie optimal puisqu’il diffuse la chaleur de façon homogène et douce dans l’ensemble de votre habitation, vous offrant un sol tiède en toute saison et sans laisser de zone plus froide.

Par ailleurs, il s’agit d’un chauffage hygiénique puisqu’il ne retient ni poussière, ni microbe, ni humidité. La qualité de l’air sera donc idéale avec ce type de système.

Il est également intéressant en termes de sécurité puisqu’il est entièrement hors de portée des occupants. Aucun risque de brûlure de radiateur pour les enfants, par exemple.

Esthétiquement, il présente un atout indéniable qui ne souffre aucune comparaison : placé sous le plancher, il est totalement invisible et ne gênera donc ni l’agencement ni la décoration de vos pièces par la présence dérangeante de radiateurs.

Contrairement au bruit parfois infernal de certains radiateurs, le chauffage par le sol est parfaitement silencieux, même au plus froid de l’hiver.

C’est également un système qui permet de belles économies d’énergie puisque, pour une chaleur optimale de votre intérieur, rien n’est chauffé au-delà de 40°C. Pour ne chauffer qu’un espace limité, la température moyenne d’un radiateur oscille pour sa part entre 70°C et 90°C.

Enfin, avantage non négligeable, ce chauffage peut également se transformer en climatisation par le sol en été. Il s’agit de plancher chauffant/rafraîchissant, réversible, qui envoie alors de l’eau froide dans les tuyaux, au lieu d’eau chaude.
 

Les moins :

Les logements anciens ne peuvent que très difficilement en bénéficier. En effet, il est nécessaire dans ce cas de rehausser le plancher, ce qui signifie aussi changer les portes et supporter d’importants frais de transformation supplémentaires.

En outre, ce système met plusieurs jours à chauffer votre habitation à la température souhaitée. Par conséquent, il vaut mieux opter pour une autre solution si le bâtiment à chauffer n’est utilisé qu’occasionnellement.

Ce type de chauffage représente aussi un investissement plus important qu’un système classique. Son achat est à réfléchir car, s’il permet des économies sur le long terme, son prix déjà élevé s’assortit également d’une installation professionnelle coûteuse.

Enfin, comme n’importe quel système, le chauffage par le sol hydraulique nécessite un entretien régulier pour demeurer en bon état. Comptez un nettoyage complet tous les 5 ans, ainsi qu’une purge tous les 2 à 3 ans qui doit être effectuée par un chauffagiste agréé. Si cela peut être rébarbatif, sachez qu’une panne quelconque ou une fuite nécessitera pour sa réparation l’arrachage d’une partie du revêtement de sol, ceci dans le but d’accéder aux tuyaux concernés. En revanche, le chauffage par le sol électrique ne doit jamais s’entretenir, ce qui en fait le modèle le plus souvent installé, mais il consomme énormément d’énergie électrique.